Brief von Beausobre an Formey (10)

Monsieur

 

C'est pour vous remercier, Monsieur, du souvenir d'on vous daignez bien m'honorer, que j'ai l'honneur de vous addresser ces lignes. Je ne scai comment j'ai pu m'attirer votre bienveillance, moi qui n'ai d'autre mérite, que celui de vous respecter infiniment, & d'avoir pour vous tous les sentiments que vos qualités doivent inspirer; mais si j'ignore ce qui me procure un si grand bien je n'en ignore du moins pas le prix.

M. [...] est venu me joindre ici, j'en ai été charmé d'autant plus que depuis très longtems, je n'avais personne entre nos jeunes gens que je puisse frequenter. Les Bremois [?] nous ont été enlevés, c'était ma resource.

M. [...], que vous connoitrez sans doute Monsieur, s'est fait recevoir ici docteur en Droit; sa piece passe pour excellente, et il a donné des marques d'une solide erudition.

Nous avons eu le malheur d'avoir M. Baumgarten malade pendant 6 semaines, il commence à se rétablir à présent. Nous avons été allarmés, son medecin n'esperoit plus rien, et nous étions au moment à le voir pour jamais abandonner nos lieux [?]; mais la Providence a eu egard à nos besoins, elle nous a donné un juste sujet de la benir.

Que direz-vous, Monsieur, si je vous entretiens un moment de quelques subtilités métaphysiques? Ne vous en déplaise, il faut que j'aie l'honneur de vous marquer un doute que j'ai contre la demonstration de M. B. Sur le principe : que tout a une raison : ce doute ne m'a pas parû etre levé par la reponse de ce professeur, encore moins par celle de quelques autres Philosophes de ce canton.

Pour en mieux juger, voici la demonstration : omne possibile aut habet rationem, aut minus.  Habet rationem, aliquid est ejus ratio. Si non habet, nihil est ejus ratio. Ergo omnis possibilis ratio aut nihil est, aut aliquid. Si nihil foret ratio alicujus possibilis foret nihil aliquid, q.a. [...] [...] §20. Il me paroit, Monsieur, qu'il y a dans cette démonstration une pétition de principe. Il veut demontrer que tout a une raison, et en même temps il dit que si une chose n'a point de raison, sa raison est le rien : n'est-ce pas ici supposer ce qu'il faut démontrer? C'est dire, tout a pour raison ou quelque chose, ou le rien; mais le rien ne saurait être une raison, donc c'est quelque chose qui est sa raison, donc il a une raison. Il fauddroit ce me semble distinguer entre, je m'exprime en latin pour plus de commodité, carere [?] illo ex quo concipi potest cursit (ce qui est n'avoir point de raison), et habere pro ratione nihil [...] inconceptibile ie, ex inconceptibile [...] : ce qui differe beaucoup à mon avis et qui est pourtant confondre dans la demonstration, cas p.ê entre n'etre point soutenu, et etre soutenu par le rien, par un inconceptibile il y a une grande différence. Je ne veux pas attaquer le principe, mais la manière de le demontrer : et je crois avoir raison de croire que le principe de la raison, aussi bien que de la raison suffisante, est indemontrable et forme une véritable proposition identique, si l'on entend les termes. L'on avoue que le principe de contradiction n'est pas susceptible de demonstration, et pourquoi demontre-t-on celui de la raison, puisqu'en l'analysant on le reliera sans peine au premier.

C'étoit la, ce qui m'étoit venü dans l'esprit en meditant sur les demonstrations de notre Professeur; et ce que j'avois résolu il y a deja quelque tems de vous proposer, Monsieur, esperant que vous daigneriez bien me donner quelques lumières la dessus.

Je n'ai jamais cru que la métaphysique eut tant d'influence dans toutes les sciences. J'ai souvent admiré la différence qu'il y a entre un Physicien Metaphysicien, et un Physicien Médecin, tous deux avoient les memes observations et les memes experiences, le dernier en faisoit son principal, le premier son accesoir, cependant le premier raisonnoit bien et le second pitoyablement. J'ai ouï deffendre [...] notre Chaire l'attraction, le vuide, les 4 elemens avec autant d'assurance que le premier principe de nos connoissances, j'ai entendu dire à ces vaillans Athletes, qui se  [...] embarassés, qu'autre chose étoit une definition logiq, autre une definition de Medecine. C'est cette triste experience, Monsieur, qui m'a porté à etudier serieusement cette mere des Sciences; j'ose dire que j'en sens deja le fruit meme dans le [sic] penible et desagreable etude du Droit.

On a imprimé à Berlin une brochure remplie d'anecdotes sur les commediens et les commediennes. La piece est en allemand, et l'auteur l'est aussi à coup sur, car il auroit ete sans cela plus poli; il paroit cependant avoir quelques connoissances de Litterature et de Critique, car ses remarques generales sur Plaute [...] ne sont pas destituées d'erudition et de sel.

Pour vous, Monsieur, vous etes infatigable, et vous ne cessez de donner tous les jours sujet de vous admirer. Pieces sur pieces, livres sur livres sortent du fond de votre cabinet, si vous continuez Monsieur, comme tout le monde le souhaite, l'on ne verra bientôt que votre nom dans les bibliotheques bien choisies. Plut au Ciel que ces beaux livres puissent faire deguerpir de chez nous mille odieux commentaires, et nombre de savantes mais inutiles dissertations! Que le sisteme du vrai bonheur est beau dans votre plume! Belles idées parfaitement bien debitées. Pardonnez, Monsieur, ces expressions elles partent d'un coeur penetré, et d'un esprit etonné à la  [...] lecture de cette petite brochure, que Mg. [...] vient de me communiquer.

Nos esperances, Monsieur, seront-elles vaines! Ou bien les realiserez vous? De grace venez ici, tous ceux qui vous connoissent, le souhaitent ardemment, M. Baumgarten m'assure qu'il soupire apres: pour moi, Monsieur, douter du desir que j'ai de vous voir, c'est douter du profond respect avec lequel j'ai l'honneur d'etre

Monsieur

votre tres humble et tres obeissant serviteur

L. de Beausobre [...]

P.S.: ma mere assure madame votre Epouse aussi bien vous Monsieur de ses tres humbles compliments. Aussi je vous prie de présenter mes respects à Madame

[...] ce 24 May

/50.

Comments